o-LAICITE-facebook

Que vaut une charte pour changer les comportements?

La charte de la laïcité fait son apparition aujourd’hui dans les collèges et lycées. Quel impact aura-t-elle dans la conduite du changement parfois nécessaire pour garantir la laïcité à l’école? Et au-delà de ce thème sensible de laïcité, que vaut vraiment une charte pour changer et ancrer les comportements si l’on généralise à d’autres contextes?

La charte de la laïcité à l’école

J’ai entendu ce matin 2 témoignages intéressants d’adolescents: l’un pour dire qu’il avait du mal à comprendre réellement ce que disait la charte, pointant ainsi un problème de conception et de communication, l’autre pour constater que la charte n’était que le reflet des valeurs de respect déjà inculquées par les professeurs.

En entendant le premier témoignage, j’ai tout de suite pensé que cela indiquait sans doute que les élèves n’avaient pas, peu ou mal été consultés dans la rédaction de la charte. En effectuant une petite recherche, je vois que la charte ” est le résultat d’un travail mené de février à juin par des membres de la commission laïcité du HCI et des inspecteurs généraux de l’Éducation nationale, et validé le 10 juillet par le Conseil supérieur de l’éducation (CSE)”. Dommage, car ce sont bien les collégiens et lycéens les premiers concernés. Si l’apport de hauts représentants de l’État était évidemment nécessaire pour insuffler les principes généraux de laïcité, impliquer des représentants d’élèves aurait été une formidable opportunité de leur permettre  de s’approprier la charte et de la valoriser auprès de leurs camarades!

Dans un tout autre domaine, celui de la sécurité des personnes et des biens en entreprise, des chartes sont aussi rédigées pour rappeler l’engagement de la direction dans ce domaine. Je pense que ça n’est pas en soit un mauvais exercice, pour rappeler l’importance d’un sujet auquel les acteurs cibles sont déjà sensibilisés, ou s’il s’insère dans un dispositif de sensibilisation nécessaire. Par exemple, sensibiliser des salariés à la sécurité peut aussi comprendre l’organisation d’ateliers participatifs ou l’utilisation de moyens pédagogiques vidéos, témoignages et autres. Plus qu’à travers une charte, l’engagement d’une direction se démontre par les décisions qu’elle prend et les critères qu’elle choisit de valoriser dans l’évaluation de la performance.

Lorsqu’une charte s’inscrit dans ce dispositif de conduite du changement, je conseille d’en faire un processus participatif avec les premiers acteurs concernés. Le dirigeant peut rappeler ses principes et d’autres participants peuvent enrichir ou simplifier le contenu. Le processus est certes plus long, mais l’investissement porte ses fruits en garantissant une adhésion de départ plus importante.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *